Tag: recherche scientifique

L’Energy Observer a rejoint l’Arctique

NOTE DE SEA AND HUMAN: Après avoir pu visiter ce navire à Paris, et après avoir pu rencontrer son équipage, nous sommes heureux que ce projet suit son cours et prouve aux politiques et aux gouvernement que “se déplacer sans polluer” est possible… Le premier bateau autonome en énergie, car capable de produire son propre …

Lire la suite

Vidéo de requin baleine essayant de s’accoupler

Cette vidéo de requin baleine tentant de se reproduire est une première! En effet, aucune vidéo de requin baleine entrain de s’accoupler n’a jamais été filmé, avant aujourd’hui. En effet, les scientifiques n’ont jamais vu se reproduire deux requins-baleines. C’est en partie parce que les animaux sont en voie de disparition; Les requins-baleines sont si …

Lire la suite

Les poissons des grands fonds voient en couleurs !

Certains poissons, dans la pénombre des profondeurs, possèdent jusqu’à 38 versions différentes du même gène, ce qui leur permet de voir des couleurs invisibles à nos yeux. Par plus de 500 m sous la surface de l’océan, l’obscurité est telle que tous les poissons sont gris… du moins à nos yeux. Mais à ceux des …

Lire la suite

Le transport maritime surfe sur la vague de l’hydrogène

Gros pollueur, le transport maritime doit repenser son approvisionnement en énergie. À l’instar du français «Energy Observer», premier navire électrique propulsé à l’hydrogène, plusieurs projets misent sur cette ressource renouvelable. En cette matinée printanière, dans le port d’Amsterdam, « Energy Observer » vogue sans émettre ni particules fines ni gaz à effet de serre. Doté d’un moteur …

Lire la suite

Des batteries qui se rechargent seules par des excréments de poissons

La US Navy est parvenue à développer des batteries qui se réalimentent en énergie au contact des excréments d’animaux marins. Une technologie prometteuse, notamment pour augmenter l’autonomie des robots sous-marins. Si au cours des dernières décennies, en matière d’exploration sous-marine, les engins robotisés ont permis de remonter des profondeurs de précieuses informations scientifiques, ils n’en restent …

Lire la suite

La technologie connectée au service des tortues marines

Les balises en cours de test sur l’île d’Europa pour le marquage des tortues marines ouvrent de nouvelles perspectives scientifiques: Plus petites, plus précises, plus autonomes et… moins chères ! L’Ouest de l’Océan indien est l’un des principaux sites mondiaux de reproduction et de ponte de deux espèces de tortues marines, les tortues vertes (Chelonia …

Lire la suite

Le réchauffement climatique pourrait influer sur le sexe des poissons

Le changement climatiques affecte aussi les poissons. Une étude effectuée en eau douce dans des conditions expérimentales estime que le réchauffement provoquerait du stress et au final, les poissons femelles auraient tendance à se transformer en mâle, selon les scientifiques. Une étude scientifique est venue confirmer le constat de plusieurs autres avant elle : la chaleur …

Lire la suite

Les Loutres seraient elles ancêtres vivants des Baleines

Les baleines ressemblaient-elles avant aux loutres? En 2011, une équipe internationale de paléontologues a découvert au Pérou, le squelette d’un ancêtre des baleines modernes, mais à quatre pattes. Ce cétacé quadrupède de 3,4 à 4 mètres de long, date d’environ 43 millions d’années et aurait traversé l’Atlantique depuis l’Afrique du Nord grâce à une queue robuste et de …

Lire la suite

Dans la peau d’un grand requin blanc en chasse

Des scientifiques ont placé des caméras sur l’aileron de requins en quête d’otaries. Il en ressort plus de 28 heures d’images captivantes. Des caméras fixées sur l’aileron de grands requins blancs ont permis de découvrir que ces prédateurs poursuivent leurs proies dans des forêts d’algues géantes. Or celles-ci étaient supposées jusqu’alors les tenir à distance. …

Lire la suite

Une étude indique que les requins-baleines seraient en fait omnivores!

Le requin-baleine est considéré comme le plus grand poisson du monde. Depuis toujours, nous pensions que celui-ci était carnivore, mais une étonnante étude récemment menée par des chercheurs nippons a permis de conclure à un régime omnivore. Pouvant atteindre de manière exceptionnelle une longueur de 20 mètres et une masse de plus de 30 tonnes, …

Lire la suite