Revenir à Manifeste du défenseur des océans

Parce qu’allier l’utile à l’agréable, c’est possible…

Et oui !  Quand nous voyageons, nous pouvons limiter notre impact sur les océans, voire même les aider.  Avant tout, garde en tête que les activités qui emprisonnent des cétacés sont sans doute les pires, comme nager avec des dauphins par exemple.  On pense réaliser son rêve, égoïstement.  Alors qu’en réalité, on fait vivre un cauchemar à ces dauphins qui ne connaissent pas la liberté.  Car pour un dauphin maintenu en captivité, plus de 10 dauphins sont morts lors de la capture.

Même chose pour les visites dédiées aux aquariums qui maintiennent captifs des centaines, voire des milliers de poissons dans une cage en verre.  Les enfants qui crient, tapent sur les vitres, prennent des photos avec flash, … ; tous ces visiteurs traumatisent ces animaux, qui peuvent alors se blesser, contracter des maladies, voire même mourir.

Tu vas à la plage ?  Pense à prendre 10 min pour ramasser les déchets.  Ces petits gestes peuvent être simples mais sont particulièrement utiles, en ramassant les mégots, les papiers, etc.…  Tu évites alors qu’ils aillent dans l’océan et ne le pollue.

Si tu es vraiment motivé, un voyage, ça pourrait te permettre d’aider directement les océans.  De nombreuses associations proposent, par exemple, de devenir volontaire et de participer à des missions qui ont pour but de protéger une espèce spécifique ou un écosystème précis. Voici quelques petites idées si cela t’intéresse :

  • Coral Guardian est une association qui protège les coraux en élevant des boutures de coraux et en les réintroduisant en mer, pour recréer des récifs…
  • Cybelle Planete est une association d’écologie participative, dont le but est de favoriser la participation citoyenne à des programmes de recherche ou de conservation de la biodiversité, partout sur le globe.
  • Sea Shepherd est une association anti-braconnage qui est très présente sur le terrain.  Que ce soit grâce aux équipes à terre, ou grâce à la douzaine de navires qui équipe leur flotte, Sea Shepherd à déjà sauvé des milliers d’animaux, de la baleine aux requins ; des dauphins aux thons, en passant par les tortues marines et le krill…

Évidemment, il y a des tonnes d’associations ou d’organisation qui font du super boulot.  Nous ne pouvons pas toutes les citer ici même.  Choisis la cause qui te touche ou correspond le plus.  Et tu trouveras alors une multitude d’organismes qui pourront t’accueillir, comme bénévole ou volontaire, pour les aider dans leur combat.  Mais n’oublies pas que ces « vacances » ne seront pas reposantes, au contraire.  Mais faire du bien aux océans est une expérience tellement enrichissante et gratifiante que cela changera ta vie et ta vision de la planète.