Revenir à Manifeste du défenseur des océans

Parce que tu peux prendre soin de la planète au quotidien…

Les produits ménagés sont l’une des préoccupations des défenseurs des océans.  Bon nombre de produits chimiques ne sont pas filtrés par les stations d’épurations.  Tu peux réaliser tes propres produits d’entretiens via des sites de recettes de grands-mères.  Le vinaigre blanc sera toujours plus écologique que de la javel pour nos amis les poissons.

Essaies d’utiliser des produits à base de savon de Marseille ou de savon d’Alep par exemple.  Ces savons « durs » sont composés d’huile d’olive pour le savon de Marseille et d’huile de baies de Lauriers pour le savon d’Alep.  Ces ingrédients ne sont pas nocifs pour l’environnement, ni pour le milieu marin.  Mais sois vigilant !  Car ces noms ne sont pas des appellations protégées, et donc leur composition et leur origine n’est pas garantie.

Si tu ne peux pas passer du temps à produire tes propres produits ménagers, nous te conseillons de regarder attentivement les étiquettes des produits pour déceler ceux moins néfastes pour l’environnement.  Certains labels peuvent également donner des indices sur l’éco-responsabilité des produits d’entretien.  Cela dit, attention.  Il existe des labels non officiels, créés par les marques, pour tromper le consommateur, donc toi.

Les écolabels EU Ecolabel, EU Biolabel et NF Environnement ont été reconnus par l’Union Européenne pour suivre des règles strictes.  On peut également faire confiance aux produits avec le label Ecocert ainsi que Nature&Progrès.

Mais attention aux labels créés pour endormir le consommateur : le logo WWF n’est pas une preuve de qualité ou de quoi que ce soit.  Monoprix Vert, Ecoplanète Agir Carrefour, Auchan Mieux Vivre, etc…  Tous les grands groupes ont sorti leur propre label « vert » pour attirer le client.  Mais aucunes vraies promesses derrière ces prétendus labels.  C’est ce qu’on appelle le GreenWashing.