Revenir à Manifeste du défenseur des océans

Parce que tu es pêcheur mais que tu veux l’être intelligemment…

Le premier point est de savoir si tu as besoin de pêcher ?  Souhaites-tu pêcher en guise de loisir ou pour te nourrir ?  Si c’est pour du loisir, il nous semble que tu pourrais t’en passer !  Si c’est pour te nourrir, fais bien attention à la méthode de pêche utilisée.

Pêcher à la canne est la méthode la plus sélective avec la chasse sous-marine.  Cette méthode permet de choisir le poisson plus facilement.  Si toutefois tu attrapes une prise non désirée, appelée prise accessoire, fais bien attention à remettre le poisson à l’eau (ou dans le sable pour la pêche à pied) le plus rapidement possible, et en ayant bien enlevé l’hameçon, pour impacter le moins possible l’animal et limiter son temps de stress.

Le second point est de faire attention à la taille de tes prises.  Si tu prends des poissons, coquillages ou autres espèces, qui sont trop petites, cela signifie que le spécimen est trop jeune et qu’il n’a, sans doute, pas encore pu se reproduire.  L’espèce risque alors de disparaître si tout le monde pêchait des juvéniles.  C’est de cette manière que l’on peut détruire la biodiversité de la région.  Bien évidemment, il te faudra également faire attention au nombre de prises (ou au poids pour les coquillages).  N’en prends pas plus que « nécessaire », pour permettre aux générations futures de voir le jour.

Renseigne-toi également sur les périodes de pêches autorisées.  Le bar, par exemple, ne doit pas être pêché pendant la période de reproduction.  L ’Association des Ligneurs de la pointe de Bretagne à même imposé à ses membres de ne pas pêcher le bar entre le 15 février et le 15 mars.

Certaines espèces sont par contre trop impactées.  Des lois existent pour les protéger, et il te faudra absolument respecter ces lois.  Cela permettra à l’espèce de se reproduire, et cela aidera à éviter son extinction.

Il te faudra aussi faire attention aux endroits où tu souhaites pêcher.  Il existe beaucoup de réserve marines protégées en France.  Certaines de ses réserves peuvent être très proches des côtes et du rivages.  De ce fait, renseigne-toi bien avant de partir pêcher !

Pour terminer, nous souhaitons préciser que nous ne cautionnons aucune méthode de pêche.  Nous avons la chance de pouvoir bénéficier d’un apport de protéines autre que provenant du milieu marin.  De ce fait, nous ne conseillerions jamais de pêcher.  Quelle que soit la raison.