Revenir à Manifeste du défenseur des océans

Parce qu’en tant que plongeur, tu peux devenir l’ambassadeur des océans…

La base est bien évidemment de faire attention en plongeant.  A toi de bien apprendre à gérer ta flottabilité, pour éviter de détruire les coraux en tapant avec tes palmes.  En parlant de palmes, un petit conseil de plongeur : palme lentement de façon ample.  Cela t’évitera de stresser les poissons, et te permettra d’économiser de l’oxygène et donc de plonger et apprécier ta plongée plus longtemps !

Le mieux est aussi de privilégier les centres de plongées qui ont un code éthique et une charte éco-responsable.  Tu trouveras une liste de ces clubs sur le site de Longitude 181.

Si tu veux prendre des photos ou des films durant ta plongée, pas de soucis !  Mais il faut prévoir des lampes et non des flashs, qui peuvent gêner ou même aveugler, les animaux marins.

N’oublie pas que tu n’es qu’un spectateur et un visiteur dans l’océan.  L’idéal serait de respecter une distance de sécurité pour ne pas gêner ou stresser les animaux.  Cela te permettra aussi de ne pas être tenté de toucher les animaux.  Car en effet, même si les poissons sont beaux et colorés, nous pouvons être porteurs de germes qui pourraient les rendre malade, voire même les tuer.  C’est aussi vrai dans le sens inverse.  Certains animaux marins ont des venins excessivement agressifs pour l’être humain (le Cône des mers du sud et la pieuvre à anneaux bleus ont deux des venins les plus puissants du règne animal).  Les toucher pourraient te blesser gravement, ou même te tuer.

Une attention toute particulière est à apporter au fait de ne pas nourrir les animaux marins.  Même si tu penses que tu les aides, tu peux soit te tromper, soit les rendre dépendants aux contacts humains.  Laisses les animaux se débrouiller seuls.  La Nature a des lois parfois cruelles, mais c’est comme ça que les animaux qui survivent et se reproduisent sont plus forts.  Darwin n’a rien inventé, mais il est important que conserver cette neutralité.

Un dernier point à relever, bien que celui-ci part d’un bon sentiment.  Ne ramasse pas les bouteilles de verres présent dans les récifs ou les fonds marins.  Car même si une bouteille en verre n’a rien à faire dans un récif, il peut abriter de la vie.  Des coraux, bivalves ou autre micro-organismes ont pu y établir domicile.  Les priver de ce « support », c’est les priver de leur habitat.

Nous t’invitons à découvrir la charte d’un plongeur éco-responsable sur le site Longitude 181