Un cachalot retrouvé avec 100kg de déchets dans le ventre

Note de Sea And Human : Encore un cachalot mort avec 100kg de déchets dans son estomac… Cette fois ci, c’est en Ecosse que l’animal a été retrouvé mort. L’océan ne devrait pas être une poubelle!

© Crédit Photo : Smass

Un cachalot adulte s’est échoué sur une plage écossaise avec une boule de 100 kilos de débris, filets de pêche et déchets plastique, dans l’estomac. Le pays fait face à une constante augmentation des échouages de cétacés depuis 10 ans.

Le corps sans vie de l’animal a été trouvé sur une plage écossaise de Luskentyre, sur l’île Harris ce weekend. Rapidement alertés, les membres du Scottish Marine Animal Stranding Scheme (Smass), une organisation qui enquête sur les décès des baleines et des dauphins, ont disséqué le cachalot échoué. En quelques minutes, les chercheurs ont découvert une boule de 100 kg de débris marins dans son estomac.

Les membres du Smass ont estimé la mort de ce “jeune mâle adulte” à jeudi matin.

Au moment où nous y sommes arrivés, il était mort depuis 48 heures. A peine avons-nous plongé un couteau que la plus grande partie des tripes a été soufflée à l’extérieur. Les animaux de cette taille sont si bien isolés que, même si la température extérieure approche les zéro degré, ils ne refroidissent pas et se décomposent incroyablement rapidement.

écrivent les scientifiques sur la page Facebook de leur organisation
© Crédit Photo : Smass

Filets de pêche, cordages, sangles d’emballage, gants, tubes, sacs et gobelets en plastique…

Dans l’estomac de cette baleine, il y avait environ 100 kg de débris. [Ces déchets, principalement plastiques,] semblaient provenir à la fois du secteur de la terre et du secteur de la pêche et auraient pu être avalés à n’importe quel point entre la Norvège et les Açores. [Le tout était rassemblé en une masse compacte, dont une partie] semblait être là depuis un certain temps.

estime le Smass

Les scientifiques expliquent dans le récit de leur autopsie que l’état de l’animal n’était pas particulièrement mauvais. Ainsi, bien qu’il soit très plausible que cette quantité de débris ait joué un rôle dans son échouage, notamment en ayant eu une incidence sur sa digestion, ils n’ont pas pu trouver la preuve que les débris aient directement conduit à la mort du cachalot.

© Crédit Photo : Smass

Une telle quantité de plastiques dans son estomac est néanmoins horrible et sert à démontrer, encore une fois, les dangers que représentent la pollution, les déchets marins et autres engins de pêche perdus pour la vie marine. [On espère alerter l’opinion publique sur] ce problème mondial causé par l’activité humaine.

Aidés des garde-côtes, les membres du Smass ont finalement enterré le jeune cachalot sur la plage, ne pouvant déplacer l’animal de 20 tonnes ailleurs. Selon les chiffres du Scottish Marine Animal Stranding Scheme, cités par la BBC, les cas d’échouages de baleines et de dauphins en Ecosse sont en augmentation. Alors qu’en 2009, le pays avait recensé 204 cas, plus de 930 cas ont été signalés en 2018.


Source de l’article : LCI