Une plongée de 9h pour des dauphins en danger

Le plongeur Français William Trubridge a nagé le détroit de Cook sous l’eau pour sensibiliser le public aux dauphins Hector et Māui, gravement menacés d’extinction.

La traversée de 22 km – la première du genre – consistait en une série de 930 plongées, entrecoupées de natation horizontale sous-marine tout en retenant son souffle, avant de prendre l’air comme un dauphin.

M. Trubridge a déclaré que les courants le poussaient pendant les neuf heures et quinze minutes de nage, mais il était reconnaissant que les conditions lui aient permis de le terminer.

Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre parce que je n’avais même jamais nagé dans cette étendue d’eau, et encore moins fait quoi que ce soit de la sorte, donc je devenais un peu aveugle.

M. Trubridge

Le champion de plongée en apnée a profité des premières heures de sa course mais vers la fin, la fatigue s’est installée une fois que l’eau a refroidi et que les courants ont repris de la vigueur.

William Trubridge dit que des mesures doivent être prises de toute urgence pour protéger les dauphins Māui et Hector avant qu’ils ne disparaissent.

Pendant tout le temps que je nageais, on me poussait dans différentes directions, nord et sud, puis nord encore, mais dans le dernier tronçon, je me trouvais poussé sur le côté et manquais presque le promontoire. Si j’avais raté celui-ci, il y en aurait eu un autre. de l’autre côté du promontoire qui aurait pu me propulser au large, j’ai eu de la chance à bien des égards.

M. Trubridge

Pendant la baignade, M. Trubridge a été nourri par une soupe de pommes de terre douce et riche en glucides, préparée par sa femme Linda – bien qu’il ait dit qu’il ne la toucherait plus pendant un moment.

William Trubridge a passé neuf heures à traverser le détroit de Cook pour tenter de mieux protéger les dauphins Māui et Hector.

Aujourd’hui, le défenseur passionné des dauphins est épuisé, mais soulagé et ravi d’avoir achevé son voyage.

Il espère que l’histoire unique aura une couverture internationale et incitera le gouvernement à mettre à jour la réglementation de la pêche et à donner aux animaux la protection dont ils ont besoin pour se rétablir.

Le dauphin Māui est en danger critique d’extinction, avec seulement 50 adultes reproducteurs.

Les dauphins d’Hector sont parmi les plus petits dauphins marins du monde, atteignant environ 1,5 m de long. On ne les trouve que dans les eaux côtières de la Nouvelle-Zélande.

M. Trubridge a déclaré que les dauphins Māui sont particulièrement menacés de disparition, car il ne reste qu’environ 50 adultes reproducteurs.

Il faut faire quelque chose à ce sujet maintenant … c’est littéralement une question de maintenant ou de jamais, sinon ils vont dépasser le seuil et ne pourront pas se rétablir.

M. Trubridge

Source de l’article: Radio New Zealand