Saisie de plus d’1 tonne d’ailerons de requin et de raie à Bruxelles

24 sacs contenant 1,2 tonne d’ailerons de requin et de raie ont été saisis mercredi dernier à Brussels Airport, lors d’une opération d’envergure. Il s’agit d’ailleurs de la toute première saisie de ce genre en Belgique, indique mercredi le SPF Santé publique, dont des experts Cites ont participé à l’action. L’Administration générale des douanes et accises du SPF Finances et l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) étaient également présents pour l’occasion.

© Crédit Photo : ISAAC LAWRENCE – AFP

L’envoi, en provenance du Libéria et destiné au marché de Hong Kong, était renseigné comme ‘poissons séchés et boyaux’, détaille le SPF Santé publique sur son site internet. Les douaniers l’ont sélectionné pour un contrôle approfondi et appel a été fait à un expert Cites (Convention internationale sur le commerce d’espèces sauvages menacées d’extinction) afin de déterminer les espèces concernées.

Seuls quatre sacs contenaient des boyaux. Dans les vingt autres se trouvaient des ailerons de raies et de requins, très recherchés en Asie pour la cuisine. L’envoi comprenait des ailerons non protégés, dont une majorité de raies violon, mais il y en avait également de requin marteau. Cet animal est protégé par la convention Cites depuis 2013 et ses ailerons ne peuvent être commercialisés qu’avec les permis nécessaires, qui n’étaient pas présents.

La raie violon n’est pas encore protégée mais une mesure de protection devrait être discutée prochainement, l’espèce étant fortement menacée. La Belgique, l’ensemble de l’UE et 25 autres pays soutiennent d’ailleurs son inscription sur la liste des espèces protégées au niveau international.

De 1.600 à 2.000 requins ont été mis à mort pour cet envoi de 1.200 kilos, estime le SPF Santé publique. Les ailerons provenaient principalement de jeunes animaux.


Source de l’article: RTBF