Pêche: L’éloge de l’amende record infligée à Hawke’s Bay Seafoods

Greenpeace fait l’éloge d’une amende record infligée à une société de pêche Napier qui a sous-déclaré ses prises de poisson Bluenose.

Hawke’s Bay Seafoods, ainsi que ses directeurs Nino et Joe D’Esposito et son directeur général Marcus D’Esposito, ont été condamnés hier devant le tribunal de district de Wellington et condamnés à une amende de plus d’un million de dollars pour avoir fait de fausses déclarations au ministère des Industries primaires.

Emily Hunter, militante de Greenpeace pour les océans, a déclaré que l’enquête du MPI était coûteuse, mais l’installation de caméras sur les bateaux de pêche pourrait changer cela.

Ces enquêtes nécessitent des ressources et des financements … Mais c’est une raison de plus pour installer des caméras sur les bateaux.

Mme Hunter

Si nous avions installé ce qui nous avait été promis il y a des années sur des navires kiwis, nous n’aurions pas à mener ce type d’enquêtes pluriannuelles de grande envergure.

Mme Hunter

Les d’Espositos devront également payer des frais de rachat de 400 000 $ pour la restitution de quatre navires de pêche précédemment confisqués au profit de la Couronne.

Mme Hunter a déclaré que ce n’était pas suffisant et que les navires de pêche devaient faire partie des sanctions dans ces cas.

Lorsqu’ils récupèreront leurs bateaux, il n’y aura plus de problème de permis, de conformité, ni de conformité … Cela ne suffira pas à ces entreprises de mettre fin à leur comportement.

Mme Hunter

L’amende est certainement un bon pas dans la bonne direction, mais nous devons également voir leurs navires, leurs outils en mer faisant également partie des sanctions, si nous voulons donner le signal fort que la réglementation est pleinement appliquée.

Mme Hunter a déclaré que si cela ne se produisait pas, les entreprises de pêche continueraient à pêcher de manière excessive, ce qui appauvrirait les océans.


Source de l’article: Radio NZ