Encore un Grind aux iles Féroé…

Un autre Grind s’est déroulé hier soir… Encore une famille entière de tuer pour des traditions. Cette fois ci c’est 61 globicéphales qui ont perdu la vie.

© Crédit Photo : www.in.fo

Sea and Human a déjà parlé de cette tradition qu’est le Grindadráp. Cette tuerie qui se passe aux îles Féroé a même sa propre vidéo sur notre chaine Youtube. Voilà un petit résumé de ce qu’est un Grindadráp ou plus souvent appelé: un Grind.

Quand des globicéphales (ou autres dauphins ou petites baleines) sont repérées dans les eaux nationales des Îles Féroé (un rassemblement de petites îles entre la Norvège, l’Ecosse et l’Islande, faisant parti du royaume du Danemark), ils sont traquées par tous les pêcheurs, et autres personnes volontaires pour les pousser (parfois pendant plusieurs heures) à s’échouer sur les plages (killing beach). Et quand elles s’échouent sur ces plages, les habitants de la ville l aplus proche, ou dans les environs, viennent les tuer. C’est un abattoirs à ciel ouvert qui rend toute la baie rouge sang. Les tueurs présents se partagent la viande et en donne à tous les habitants de la partie de l’île concernée.

Il faut se rappeler que les baleines meurent dans d’atroces souffrances, tuer au couteau traditionnel ou commun. Les baleines voient tour à tour leur famille se faire tuer devant eux. Les femelles, les jeunes, les bébés, les femelles enceintes, les malades, les mâles en âge de procréer, ce font tous tuer les un devant les autres.

Cette tuerie peut durer aussi plusieurs heures en fonctions de la killing beach utilisée, du nombre de baleines pilotes ou du nombre de tueurs.

Hier soir, la mauvaise nouvelle est tombée. Encore 61 globicéphales ont perdu la vie à Hvalba sur l’île de Suðuroy. Depuis le 1er Janvier 2019, cela fait donc 317 globicéphales de tuer (source C’est assez).

Plusieurs pétitions sont en ligne pour dénoncer ce massacre. Voici aussi un document pour dénoncer les Grinds en Français et en Anglais.


L’équipe de Sea and Human fût part de l’équipe de volontaires d’une association qui sont allés sur cette île en 2015 afin d’éviter ces Grinds. Notre équipe est donc particulièrement touchée et triste par cette nouvelle…