L’Ile Maurice invite le Japon trop près de ses baleines

L’ile Maurice invite le Japon trop près de ses baleines…
Venu ouvrir une ambassade à Port-Louis, le ministre des Affaires étrangères nippon Massahisa Sato s’est entretenu avec son homologue mauricien Vishnu Lutchmeenaraidoo. Sur la table, le projet d’un accord de pêche, très inquiétant pour les écologistes. Maurice a proposé à l’archipel asiatique un accès à sa Zone économique exclusive (ZEE) et à ses richesses : parle-t-on seulement de poisson ? Le Japon n’est-il pas friand de baleines ?

Les Japonais peuvent venir pêcher dans nos eaux. Nous avons demandé au Japon de nous aider à construire un port de pêche qui peut recevoir 18 à 20 bateaux de pêche.

C’est ainsi que le ministre des Affaires étrangères mauricien Vishnu Lutchmeenaraidoo a invité le Pays du Soleil levant dans les eaux de Maurice, en échange d’un nouveau port et d’un coup de main dans le développement l’industrie de la pêche.

Effrayant lorsque l’on sait que le Japon ne pêche pas que des poissons. Le pays asiatique est en effet bien connu pour ses chasses à la baleine, nous rappelle le site satirique Le Tangue. Plus de 500 cétacés auraient été tués depuis le début de la campagne hivernale dans l’Antarctique, sous prétexte notamment de recherche scientifique.

Toutefois, rien n’est encore acté et les conditions comme le contenu de l’accord ne sont pas connus. Impossible donc de savoir si la chasse des mammifères marins est à l’ordre. Plusieurs associations écologistes et de pêcheurs ont déjà fait part de leur crainte en rappelant que l’île ne dispose pas d’équipements suffisamment efficaces pour surveiller les navires japonais dans une ZEE d’1,9 million de km2.


Sources : IMAZPress

%d blogueurs aiment cette page :