Un nouveau blanchissement massif sur la Grande Barrière de Corail

Une étude menée par la professeur Terry Hughes sur 1036 récifs en mars 2020 apporte une triste nouvelle. En effet, un blanchissement massif frappe de nouveau la Grande Barrière de corail australienne, dont l’ampleur record alerte les chercheurs.

 blanchissement-massif-01
© Crédit Photo : Coral Reef Studies

Troisième épisode en seulement cinq ans, ce blanchissement massif touche l’ensemble des régions habitées par ces récifs.  De plus en plus rapprochés dans le temps, ces événements alertent sur un problème plus global. L’augmentation des températures des eaux de surface est le fruit d’une température atmosphérique anormalement élevée en février dernier, jamais relevée depuis 1900, et nous indique que nous sommes encore loin des objectifs fixés par les accords internationaux pour une baisse des émissions de gaz à effet de serre, responsables de cette hausse.

blanchissement-massif-02
© Crédit Photo : Coral Reef Studies

Cependant, le stress subit par les coraux n’est pas ressenti de la même façon selon les espèces et n’est heureusement pas nécessairement fatal pour celles touchées. Les coraux font en effet preuve d’une grande capacité de résilience face aux intempéries et peuvent retrouver leur partenaire symbiotique une fois les températures revenues à la normale. De plus, au-delà du mal causé, la crise sanitaire du COVID-19 possède un aspect positif sur ces émissions laissant un peu de répit aux espèces touchées par le dérèglement climatique. Au sortir du confinement, il nous faut donc revoir nos modes de vie pour affecter au minimum les êtres qui nous entourent.


Source de l’article: Coral Guardian