Des bus pour lutter contre la captivité à Nantes?

NOTE DE SEA AND HUMAN: C’est une bonne chose que les transports en communs nantais affichent les couleurs de l’anti-captivité. Cela dit, il serait encore plus judicieux d’éviter, à quelques semaines d’écart, d’afficher sur les trams de Nantes Métropole, une publicité plébiscitant les bienfaits de la captivité avec les aquariums de La Rochelle…

© Crédit Photo : Association C’est Assez!

À partir de ce jeudi et pendant une semaine, 280 bus à Nantes seront mobilisés pour une campagne de lutte contre la captivité des dauphins.

À partir de jeudi, vous verrez ce message (presque) partout : « Pour nous, un divertissement éphémère, pour eux, une vie d’esclave et de souffrance. Changeons notre regard sur les delphinariums ! » Et cette photo, choc, d’une orque et d’un dauphin, à l’étroit, dans une baignoire.

Le collectif « C’est assez » déploie une action pour la sauvegarde en milieu naturel des dauphins à Nantes. En plus de diffuser des tracts à Planète Sauvage (Port-Saint-Père), zoo qui abrite notamment 9 grands dauphins actuellement au nord de Nantes, le groupe mobilise 280 bus de l’agglomération à sa cause avec cette affiche, qui sera installée sur les vitres des véhicules jusqu’au 22 août prochain.

Une date choisie pour coïncider avec le pic de fréquentation de « Marineland », un des plus célèbres parcs marins, à Antibes (Alpes-Maritimes), où des actions sont également prévues.

Le collectif « C’est assez » réalisent régulièrement des actions pour sensibiliser à cette cause. La dernière : une « Nuit Debout », à Antibes.

Il y a trois ans, un dauphin de six ans était notamment décédé à Planète Sauvage, moins d’un an après la mort d’un delphineau, tandis qu’un delphineau de 12 kg y est né il y a un mois


Source de l’article: Actu.fr