Un crustacé souffre du plastique avant même d’être découvert

Note de Sea And Human : Ce crustacé, le Eurythenes plasticus, souffre du plastique avant même d’être découvert. C’est une triste réalité. Rappelons nous qu’en 2050 il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans.

© Crédit photo : Capture d’écran YouTube WWF Slovakia

Des biologistes marins de l’Université de Newcastle ont découvert une nouvelle espèce d’amphipode dans la fosse des Mariannes, la plus profonde du monde, indique jeudi le WWF. Fait inquiétant: les premiers spécimens étudiés étaient contaminés par du plastique alors qu’ils ont été trouvés dans l’un des endroits les plus reculés de la planète. Le crustacé a été nommé symboliquement Eurythenes plasticus.

Dans le corps de l’animal nouvellement découvert, les scientifiques ont révélé la présence de polytéréphtalate d’éthylène, plus connu sous son acronyme PET. C’est ce type de plastique qui est utilisé pour fabriquer les bouteilles d’eau et certains textiles.

Chaque minute de chaque jour, au moins un camion chargé de déchets plastiques pénètre dans nos océans.

WWF

Le crustacé mesurant environ un centimètre, il peut être surprenant d’entendre que son corps soit contaminé par du plastique. Cependant, une fois abandonnés dans l’eau, les déchets plastiques se brisent en microplastiques et se propagent dans l’océan, où ils sont ingérés par des animaux marins comme Eurythenes Plasticus.

La recherche a été publiée jeudi dans la revue scientifique Zootaxa. Le WWF, qui l’a soutenue, saisit l’opportunité en appelant à un accord international pour mettre fin à la pollution au plastique.

Chaque minute de chaque jour, au moins un camion chargé de déchets plastiques pénètre dans nos océans.

estime l’organisation, qui a lancé une pétition mondiale visant à demander aux gouvernements du monde de s’engager pour un traité juridiquement contraignant

Source de l’article : 7 sur 7