Sept ONG saisissent la justice pour empêcher les forages en Guyane

Comme nous vous l’expliquions dernièrement dans cet article, le récif de l’Amazone semble protégé au Brésil…  Mais ce n’est pas le cas partout…  Sept ONG de protection de l’environnement ont, en effet, déposé un recours contre l’État au tribunal administratif de Cergy pour tenter d’empêcher les projets de Total sur son permis Guyane maritime.

Elles espèrent obtenir l’annulation des autorisations de forage accordées en octobre au groupe, qui souhaiterait débuter les travaux dès janvier. Ces autorisations sont “en contradiction avec les engagements climatiques de la France” et concernent un projet qui serait mené “à quelques kilomètres d’un écosystème unique, le récif de l’Amazone”, explique Greenpeace.

Les sept organisations pointent notamment du doigt l’absence de saisine de la Commission nationale du débat public et les lacunes que présenterait la modélisation en cas de marée noire.

Face aux risques pesant sur le récif de l’Amazone, l’agence environnementale du Brésil vient de rejeter un autre projet de forage envisagé par Total dans la région.

Les ONG se montrent de plus en plus offensives face aux projets pétroliers. Aux États-Unis, neuf organisations attaquent les autorités pour des projets d’études sismiques en mer.


Source de l’article: Le Marin