60 tonnes de pétrole: Solomon Trader, une catastrophe environnementale

Environ 60 tonnes de pétrole ont été déversées par le constructeur de 73 592 tpl, Solomon Trader, qui s’est échoué sur un récif dans les îles Salomon, ont rapporté les médias locaux, selon l’Australian Maritime Safety Authority.

Selon les estimations d’AMSA, il reste encore 600 tonnes d’huile à bord du navire.

L’accident a été qualifié de catastrophe environnementale trois semaines après que le navire construit en 1994 ait traîné l’ancre et échoué sur un récif au large de l’île Rennell, près du plus grand atoll de corail surélevé au monde, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’Australie est préoccupée par la catastrophe environnementale en cours causée par la marée noire causée par le MV Solomon Trader sur l’île de Rennell. Nous explorons toutes les options possibles pour aider le gouvernement des Îles Salomon à demander des comptes à l’entreprise, aux propriétaires et aux assureurs responsables.

Roderick Brazier, haut-commissaire aux Îles Salomon, via les médias sociaux

L’incident s’est produit par mauvais temps alors que Solomon Trader tentait de charger de la bauxite d’une mine étrangère située sur l’île. Les conditions météorologiques défavorables, causées par le cyclone Oma, ont entravé les tentatives précédentes de sauvetage.


Source de l’article: World Maritime News