Un navire de Sea Shepherd attaqué dans le refuge des Vaquitas

San Felipe, BCN, Mexique – 9 janvier 2019 – Le Farley Mowat, navire de Sea Shepherd, effectuait des patrouilles maritimes à l’intérieur du refuge des Vaquitas, dans la partie supérieure du golfe de California. Il avait récupéré trois filets illégaux le matin même, à 13 heures. L’équipage a remarqué qu’environ 35 skiffs (petits bateaux rapides) opéraient à l’intérieur du refuge.

Le navire Sea Shepherd s’est dirigé vers les skiffs pour observer les méthodes de pêche utilisées, étant donné que toute pêche au filet maillant est strictement interdite à l’intérieur de la zone de protection marine.

À 13 h 20, le navire Sea Shepherd s’est approché des skiff où se déroulait un braconnage illégal, car des engins de pêche au Totoaba (une espèce protégée) ont été détectés en train d’être chargés dans un skiff.

À ce stade, l’un des skiffs a commencé à faire le tour du navire Sea Shepherd, qui a été rejoint par le reste des autres skiffs.

Le Navire Farley Mowat a été pris dans une embuscade et submergé par plus de 35 skiffs, dont beaucoup avec des filets maillants. Les braconniers ont attaqués et ont lancé des poids en plomb, des ancres, des déchets, du poisson mort et même de la sauce Tabasco au navire et à la fenêtre de la timonerie, en plus de menacer l’équipage du navire avec des cocktails Molotov, de pulvériser de l’essence sur le navire et de verser de l’essence dans la mer autour du navire.

Les braconniers ont ensuite largué un filet maillant illégal devant la proue du Farley Mowat en mouvement pour tenter de bloquer les hélices du navire. Cinq braconniers sont même montés à bord du Navire Farley Mowat illégalement et ont pillé de nombreux objets sur le pont du navire alors que le navire était temporairement immobilisé.

Au cours de l’abordage illégal, l’équipage de Sea Shepherd a réussi à empêcher les braconniers de pénétrer à bord du navire et a utilisé une lance à incendie pour repousser les agresseurs en attendant que les forces navales arrivent.

À ce moment-là, un hélicoptère de la marine mexicaine a effectué plusieurs passages au-dessus de la scène et les skiffs ont commencé à se disperser.

Les marines de la marine mexicaine et la Gendarmeria en poste à bord du navire Sea Shepherd avaient pour consigne de ne pas tirer. Le capitaine du M / V Farley Mowat a réussi à faire redémarrer les moteurs après le blocage de l’hélice et s’est dirigé vers le port de San Felipe, où le navire a été accueilli par le commandant régional de la marine et des renforts.

Sea Shepherd ne sera pas découragé par la violence. Notre mission est d’empêcher l’extinction des Vaquitas et nous allons continuer à saisir les filets des braconniers dans le refuge Vaquita. Sea Shepherd salue la rapidité avec laquelle la marine mexicaine a désamorcé une situation dangereuse.

A déclaré Le capitaine Paul Watson, fondateur et PDG de Sea Shepherd

Sea Shepherd est présent dans le haut du golfe de Californie depuis 2015 dans le cadre de l’opération Milagro, une campagne visant à protéger le mammifère marin le plus menacé de la planète: le marsouin Vaquita (petite vache en Mexicain) au Mexique. Moins de 30 vaquitas seraient en vie. La pêche illégale au filet maillant pour les Totoaba est la principale menace pour le petit cétacé.

Le Totoaba est un poisson endémique au golfe de Californie, menacée d’extinction pour le commerce de sa vessie natatoire sur les marchés noirs asiatiques. Les vessies de Totoaba sont appelées «cocaïne des mers» en raison de leur valeur élevée. On pense qu’une vessie de Totoaba peut valoir jusqu’à 100 000 dollars américains.

Sea Shepherd a déjà retiré plus de 780 filets de pêche illégaux de la partie supérieure du golfe de Californie. Cela représente plus de 174 000 mètres de filets illégaux, sauvant directement la vie de plus de 3 100 animaux.


Source de l’article: Sea Shepherd Conservation Society