Des militants interrompent le show de dauphins au Parc Astérix à Paris

Le samedi 07 juillet 2018, un incident a eu lieu au parc Astérix de Paris : munis de bannières, des défenseurs des animaux allemands et français ont protesté contre la captivité des dauphins au sein du delphinariums du parc de loisirs.  Le spectacle a été entièrement interrompu et les spectateurs ont dû être évacués.

Jörn Kriebel, fondateur du collectif allemand « Save the Ocean » explique :

Nous voulons alerter les spectateurs sur la souffrance que les dauphins endurent chaque jour. A la fin du spectacle, les visiteurs peuvent rentrer chez eux, les dauphins, non !

Le parc Astérix n’offre pas les conditions de vie adéquates pour ces animaux intelligents et éperdus de libertés. Il n’est donc pas surprenant qu’au moins 12 dauphins soient morts dans ces conditions, parmi lesquels 5 dauphins étaient sauvages. Aucun dauphin n’atteint jamais un âge élevé en captivité.

Nous voulons donc la fin des delphinariums et que ceux-ci s’orientent vers des spectacles aquatiques humains, pour remplacer ceux avec les dauphins; a ajouté Mr Kriebel.

Un sanctuaire pour des belugas anciennement exploités dans des spectacles est en train de voir le jour et ouvrira en 2019 en Islande (voir l’article). Pour les dauphins du Parc Astérix, qui ont été capturés au large du Mexique, de Cuba et des Etats-Unis, un sanctuaire de ce type dans les caraïbes serait une solution à envisager.

Aux vues des bénéfices engrangés par l’exploitation des animaux et le nombre décès, nous considérons que c’est bien entendu à l’entreprise exploitante d’en assumer les frais, puisque c’est elle qui est coupable.

Les delphinariums sont d’un autre temps et n’ont d’ailleurs plus l’adhésion de la majeure partie des citoyens, quel que ce soit le pays.

En Europe de l’ouest, sur 90 delphinariums, 60 ont été contraints de fermer.


Source de l’article: Save The Ocean

Fermer le menu